Village des Possibles
# Vivre et faire autrement

Visite du Lavoir du Buisson Saint-Louis, Paris

Cet évènement est organisé dans le cadre des Portes Ouvertes Européennes de l'Habitat Participatif

Du 03 au 04 octobre
75 - Paris
Paris
8 bis rue du Buisson Saint-Louis
15:00
-
17:00
Visite du Lavoir du Buisson Saint-Louis, Paris

**2 visites : samedi de 15h à 17h et dimanche de 15h à 17h
**
====CREER UN NOUVEAU VOISINAGE====

**Un vieux lavoir du 19e siècle, au centre de Paris, au bas de Belleville, à deux pas de la Place de la République et du Canal Saint-Martin.**

C’est le rêve, l’imagination en ébullition…
Et pendant 2 ans, deux réunions du groupe par semaine, chez l’un, chez l’autre. À force de se frotter les idées les uns les autres.
L’architecte, **Bernard Kohn**, installe son équipe sous le toit branlant du lavoir et construit d’abord une maquette. On sent qu’il aime le bois, les charpentes et le quartier.
Le Lavoir, c’est une vieille ombrelle intégrée dans les immeubles voisins dont nous devons respecter les vis-à-vis. 1200 m² de terrain pour 1400 m² de planchers, de logements, une salle et une laverie commune et 3 jardins.
Le cours d’eau, en sous-sol, qui descend de Belleville, rappelle l’ancien lavoir.
Le projet, une structure de poteaux-poutres avec des façades très vitrées, adaptables à tous les bow-windows et extensions possibles.
Des parties communes transpercent le tout, l’extérieur à l’intérieur, c’est une méga structure, avec de belles colonnes qui jouent les verticales et donnent de l’élan à la calme bâtisse.
Au cœur du bâtiment, les escaliers de béton léger grimpent aux étages, ouvrent la structure et font entrevoir le patio central et le jardin du fond.
Les façades renforcent l’élan vertical : un tiers opaque, un tiers vitré fixe, un tiers vitré ouvrant à l’anglaise, ce qui permet d’utiliser le rebord intérieur comme étagère.
Des bow-windows élargissent les séjours et les chambres.

Deux ponts chevauchent de petits jardins autour du bassin du patio.
La brique réchauffe les murs et se marie aux parpaings, à l’aluminium des fenêtres, à la verdure.
La légèreté se marie à la solidité des colonnes et des poutres métalliques de la structure d’origine : deux rails embrassant une âme en chêne, vieille technique anglaise pour les anciens hangars industriels…
Ici, il y a plus de deux siècles, lavaient et faisaient sécher le linge des escouades de femmes… il paraît qu’il y avait alors près de 300 lavoirs industriels à Paris. Le travail à la chaîne n’étant pas le seul fait des hommes…
Le nouveau Lavoir, un exemple de destruction et de recréation, de développement durable… espérons-le.

Pierre Mazzolini

D'autres rendez-vous
75 - Paris